Numéro 2

Pour télécharger le numéro, veuillez cliquer ici : N°2RASDLN°2RASDL (1010.92 Ko)

Avant propos

Le présent numéro  de « RASDL » réunit des articles sélectionnés suite à l’appel à contribution pour rendre hommage à Thierry Bulot traitant la thématique « Langues, discours et espaces ». Les contributeurs de ce numéro ont  voulu rendre hommage à ce grand maître (décédé le mardi 26 janvier à Rennes suite à une brutale maladie). Ce fondateur de la sociolinguistique urbaine   avait mené et dirigé  de nombreuses recherches afin  de théoriser cette nouvelle discipline qui problématise l’urbanité et l’urbanisation linguistique. A ce propos, les différentes contributions composant ce numéro sont inscrites dans des domaines variés : en linguistique, en sociolinguistique générale, en sociolinguistique urbaine et en  didactique des langues et des cultures.

Le numéro s’ouvre par la contribution de Radhia HADDADI qui propose une étude qui traite des représentations sociales liées à la pratique du code switching comme modalité discursive adoptée par les locuteurs bi-plurilingues.

Mahmoud BENNACER s’interroge sur  les pratiques de transmission familiale des langues aux enfants. En effet, la question des langues dans l’espace familial algérien occupe, ces derniers temps,  beaucoup l’intérêt des chercheurs dans le mesure où la société algérienne en général et la famille en particulier vivent des mutations socioculturelles diverses, liées à la fois aux exigences socioéconomiques et au phénomène de la mondialisation.  

Dans sa contribution, Inès MZOUGHI présente une problématique qui  s'articule autour de la question de l'intégration morphosyntaxique des emprunts lexicaux au français en arabe dialectal tunisien. Son objectif est d'analyser et de décrire les différentes phases d'adaptation morphologique et syntaxique par lesquelles passe l'emprunt lexical en s’intégrant dans la langue d'accueil.

Đang Thi Thanh Thuy  a pour objectif d’étudier le contexte urbain de Hanoï, en abordant la ville par les discours qui la sous-tendent, et en prenant en compte la prégnance de la spatialité urbanisée en s’appuyant sur  l’affirmation de Thierry Bulot pour qui « la ville est donc une matrice discursive. Elle fonde, gère et normalise des régularités plus ou moins consciemment éllicitées, vécues ou perçues par ses divers acteurs ; régularités sans doute autant macro-structurelles (entre autres l’organisation sociale de l’espace) que plus spécifiquement linguistiques et langagières » (Bulot, 2008).

Nawal MOKHTAR SAIDIA montre que l’anaphore pronominale constitue un test crucial pour la problématique des marques de la cohérence et de la pertinence. Elle cherche également à voir à quoi l’analyse des pronoms anaphoriques peut contribuer à la cohésion et l’organisation textuelle du discours journalistique algérien.

La contribution de Fatima Zohra KHALIL  a étudié les causes qui rendraient l’emploi des prépositions abstraites  difficile à maitriser.

Kheira MERINE a voulu  montrer comment le texte combine entre ambiguité et implicite, d’une part pour instaurer l’incompréhension qui sert l’humour et d’autre part pour débloquer la situation, toujours à l’aide de mots articulés à deux niveaux : leur signification et leur représentation.

Abdelkrim KHETTAB pose  une réflexion autour de la« didactique », un concept protéiforme qui est souvent confondu avec des concepts voisins. Il sera plus exactement question d’examiner les contours de la didactique du FLE en précisant sa genèse ainsi que son évolution tant au niveau conceptuel qu’épistémologique.

Imane BENMOHAMED  étudie les caractéristiques du langage juridique en Algérie en prenant en considération sa traduction et ses différentes utilisations institutionnelles. A travers un corpus constitué à partir d’articles de la constitution algérienne, l’auteure fait montre de la francophonie des discours officiels écrits.

Wafa BEDJAOUI nous fait part de sa  lecture  de l’ouvrage collectif  dirigé par Bruno Maurer, intitulé « Mesurer  la francophonie et identifier les francophones. Inventaire critique des sources et des méthodes », publié en 2015.

Les responsables de rédaction ont intégré à la fin de ce numéro les résumés de quelques mémoires de master, de magistère et de thèse de doctorat soutenus au département de français de l’Université d’Alger 2 au cours de l’année 2016.

Noudjoud BERGHOUT

Alger, le 19-11-2016

Commentaires (2)

GACEMI taous
  • 1. GACEMI taous | 03/12/2016
je vous remercie de cet envoi. Permettez moi de vous faire part de mes félicitations pour cette revue si active. J'adresse mes salutations distinguées au Professeur Denis LEGROS et Prosseur Wafa BEJAOUI. Bonne continuation.
kacemi abbassia
  • 2. kacemi abbassia | 24/11/2016
félicitation à vous deux et bonne continuation

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.